Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Caraïbes

D’après nos dernières informations, l’autopsie du corps du fonctionnaire de police, décédé d’un arrêt cardiaque au commissariat de Fort de France mercredi après midi 12 mars, ne conclue pas que les coups qu’il a reçus soient directement responsables de sa mort. Les interrogations sur ce décès ne sont pas toutes éclairées. L’autopsie a révélé deux cotes cassées, mais elles peuvent aussi avoir été provoquées par les massages cardiaques pour tenter de le ranimer.

Le fonctionnaire, Louis Philippe Hildéral, agé de 55 ans, s'est écroulé à l'intérieur du commissariat, après être intervenu pour interrompre une bagarre qui mettait aux prises trois individus, une femme et deux hommes très agités, venus exiger la libération d’un de  leurs proches, interpellé par la BAC le matin,  dans une affaire de stupéfiants. Ses amis affirment qu'il ne "faisait que fumer un joint".
Placés en garde à vue depuis 48 heures les trois protagonistes de la bagarre seront présentés dans l’après midi au Parquet, qui devrait demander leur placement en détention provisoire. La décision finale sera prise par le juge des libertés et de la détention.
 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Un juge d'instruction a été saisi ce matin, mercredi 9 avril, pour diriger l'affaire du CEREGMIA, le laboratoire de recherches de l'Université Antilles Guyane.

Catherine Conconne, Première vice-présidente PPM du Conseil Régional de Martinique, adjointe au maire de Fort-de-France, en charge de la sécurité de la capitale,  vient d’être co

A la veille des élections municipales, tous les coups sont permis.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

« Quand le feu prend, ne diabolisez pas ceux qui le font brûler.

L'appel à s'armer lancé sur Facebook par le béké Guillaume De Reynal à sa caste, pour faire face à une menace imaginaire venant des Nègres empoisonnés au chlordécone, v

Le Viaduc de Fond Lahaye devrait voir le jour. C'est par le vainqueur, l'entreprise d'ingénierie EGIS, que l'information arrive dans nos eaux.

Dans un communiqué, l’Alliance Ouvrière et Paysane (AOP) apporte son soutien « sans réserve à la campagne d'unité lancée pour soutenir les 7 jeunes résistants martiniquais raflés jeudi 28 novembre

La CGTM réagit à de fausses informations qui circulent sur les réseaux sociaux, appellant à une moblisation pour un mois, du 06 janvier au 06 février 2020.

Pages

1 2 3 4 5 »