Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Caraïbes

D’après nos dernières informations, l’autopsie du corps du fonctionnaire de police, décédé d’un arrêt cardiaque au commissariat de Fort de France mercredi après midi 12 mars, ne conclue pas que les coups qu’il a reçus soient directement responsables de sa mort. Les interrogations sur ce décès ne sont pas toutes éclairées. L’autopsie a révélé deux cotes cassées, mais elles peuvent aussi avoir été provoquées par les massages cardiaques pour tenter de le ranimer.

Le fonctionnaire, Louis Philippe Hildéral, agé de 55 ans, s'est écroulé à l'intérieur du commissariat, après être intervenu pour interrompre une bagarre qui mettait aux prises trois individus, une femme et deux hommes très agités, venus exiger la libération d’un de  leurs proches, interpellé par la BAC le matin,  dans une affaire de stupéfiants. Ses amis affirment qu'il ne "faisait que fumer un joint".
Placés en garde à vue depuis 48 heures les trois protagonistes de la bagarre seront présentés dans l’après midi au Parquet, qui devrait demander leur placement en détention provisoire. La décision finale sera prise par le juge des libertés et de la détention.
 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Un juge d'instruction a été saisi ce matin, mercredi 9 avril, pour diriger l'affaire du CEREGMIA, le laboratoire de recherches de l'Université Antilles Guyane.

Catherine Conconne, Première vice-présidente PPM du Conseil Régional de Martinique, adjointe au maire de Fort-de-France, en charge de la sécurité de la capitale,  vient d’être co

A la veille des élections municipales, tous les coups sont permis.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »