Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Education

La Collectivité Territoriale de Martinique lance sa première plateforme de soutien scolaire, opérationnelle dès ce lundi 5 décembre 2016. Conçue par des enseignants et conforme aux programmes de l’Education nationale, la CTM souhaite que cette plateforme soit le partenaire de la réussite des jeunes Martiniquais. Elle a été présentée à la presse, aux chefs d’établissements et aux associations de parents d’élèves, vendredi dernier. www.soutienscolaire.collectivitedemartinique.mq

La CTM annonce qu’à travers cette » plateforme numérique novatrice, la Collectivité proposera aux collégiens et lycéens martiniquais des activités interactives motivantes et valorisantes telles que des exercices auto évalués, des animations, des vidéos, des quiz. Réviser, s’entrainer et progresser devient désormais possible en ligne.

Au cours de sa présentation aux chefs d’établissements et aux associations de parents d’élèves, Sylviane Saithsoothane Conseiller exécutif chargé de l’éducation a fait l’historique de ce projet, « initié par un ancien conseiller régional en charge des lycées. Malheureusement il n’avait  pu être suivi d’effet, pour des raisons qui certainement sont tout-à- fait justifiées. Et lorsque nous sommes arrivé aux affaires, madame Gros-Désormeaux  directrice de l’éducation qui est ici présente, m’a proposé ce dossier. »

L’élue, a souligné que « l’un des axes forts des orientations budgétaires de CTM est la lutte contre le décrochage scolaire et la réussite de nos élèves. » Elle a reconnu le travail remarquable des associations intervenant dans le domaine du soutien scolaire, notamment celles qui proposent des activités sportives et culturelles qui permettent aux élèves d’avoir une meilleure estime de soi. Celui « des professeurs qui sans cesse reviennent sur le travail et font que nos élèves réussissent. »

Pour la conseillère exécutive, enseignante de profession, directrice d’école, cette plateforme se soutien scolaire sera un plus pour les élèves des 68 collèges et lycées de Martinique, d’où l’importance qu’elle y accorde. Un outil « qui permettra aux élèves qui sont pour la plupart déjà connectés, de se plonger dans leur programme si d’aventure ils ont un souci, qu’il n’ont pas compris par exemple un sujet qui a été abordé, malgré les efforts du professeur.  En multipliant les dispositifs, je pense que chacune, chacun, y trouvera sa place. »

Et ce sera possible à n’importe quelle heure pour les élèves, dès lors qu’ils ont une connexion, de revoir leurs leçons ou s’entrainer avec des exercices interactifs. La plateforme est dès aujourd’hui, lundi 5 décembre, accessible 24h/24 et 7j/7. L’élue a expliqué que ce projet a été choisi par la Collectivité Territoriale de Martinique parce qu’étant l’un des seuls présentant une large diversité au niveau des matières étudiées.

Sous l’œil attentif des enseignants et parents d’élèves, une jeune du lycée Acajou, Délhia Daude, a fait une démonstration de l’utilisation de cette plateforme, accompagnée par Daniel Le Bret, représentant des Editions Bordas, que la CTM a choisis pour son expertise dans ce domaine. 

Les questions ont été nombreuses dans l’hémicycle, preuve de l’intérêt que suscite cet outil offert aux 4000 collégiens et lycéens martiniquais, qui avec leurs téléphones mobiles, tablettes, ordinateurs, et autres objets connectés pourront dès ce lundi, trouver une nouvelle possibilité d'apprendre et d'atteindre la réussite scolaire. 

Lisa David

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

En consultant le portail de l'Etat en Guadeloupe, on découvre que le Président de la République recevra des étudiants, ce que ceux de Martinique réclament.

La surprise a été grande de découvrir dans le vide sanitaire de l’Université de Martinique, sous la bibliothèque qui accueille étudiants et enseignants, des centaines d

Des étudiants de Guadeloupe pourront rencontrer François Hollande, lors de son passage en Guadeloupe le 10 mai.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Cuba est endeuillé après l'accident d'avion qui s'est produit ce 18 avril 2018, aux environs de midi. Une centaines de victimes est à déplorer.

Un héritage peut virer au cauchemar. La maison obtenue peut cacher des fissures où une invasion de thermites.

Si les cyclones qui frappent la Caraïbe en évitant la Martinique, arrangent des fois le tourisme au pays, celui provoqué par Karine Mousseau, présidente du Comité

Des élus du MIM, mais pas qu’eux, se sont abstenus lors du vote du budget du Comité Martiniquais du Tourisme et pour sa présidente Karine Mousseau, soutenue par Yan Mon

Jean-Philipe Nilor a rappelé qu’il a été élu dans la circonscription du Sud, mais il est le Député de la Martinique.

Pages

1 2 3 4 5 »