Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le Conseil National des Comités Populaires (CNCP) et de nombreuses organisations syndicales, au coté de la Communauté Palestinienne, invitent les Martiniquais à venir exprimer leur condamnation du massacre des civils Palestiniens à Gaza. Le rendez-vous est fixé à Fort-de-France, à la Maison des Syndicats, le jeudi 24 juillet à 16 heures.

Six Palestiniens, dont trois femmes, l'une enceinte, et un enfant, ont été tués ce mardi 22 juillet par l’armée israélienne qui massacre depuis 15 jours les civils à Gaza.

Au 15ème jour des bombardements sur la bande de Gaza, le territoire où la densité de population est la plus importante au monde, on compte plus de 600 morts et 3 700 blessés. Les enfants sont massacrés avec leur famille sous le regard complice de la communauté internationale.

La France par la voix de François Hollande a dès le début encouragé Israël, le pays occupant qui viole les lois internationales, à « se défendre ». Le Président socialiste de la République française n’ignore pas qu’Israël a pour habitude de ne pas épargner les civils palestiniens.

Le Premier ministre israélien menace actuellement de viser les hôpitaux où le Hamas se cacherait, tandis que les USA, par la voix de John Kerry promettent des millions de dollars pour aider les civils à Gaza. Une promesse américaine qui pourrait se traduire en Israël par un nouveau feu vert au massacre : Massacrez les, on offrira les cercueils.

En Martinique, il faut espérer que la solidarité avec le peuple palestinien sera exprimée ce jeudi à 16 h à la Maison des Syndicats.

Communiqué du CNCP

                                                 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Articles liés

Nous apprenons ce matin à la lecture du site Bondamanjak, que "Cette nuit, la Synagogue de Schœlcher a été vandalisée. Une croix gammée a été taguée sur son portail."

Le gouvernement français a suivi la demande du CRIFF (Conseil Représentatif des Institutions juives de France) d'interdire les manifestations qui visent à dénoncer le crime perpétré par Israël dans

Gideon Levy, né en 1953 à Tel-Aviv, est un journaliste et écrivain israélien.

Un quart des victimes sont des enfants à Gaza. Israël continue le massacre des civils, avec la complicité de la communauté internationale.

L’information était apparue sur le Net, suivie de démentis.

Le ministre des Affaires étrangères a déclaré que le gouvernement de Donald Ramotar a suivi « les événements tragiques qui se déroulent à Gaza et exprime sa grande préoccupation face à la poursuite

Dans la même rubrique...

Un grand groupe Afro Américain de New York a annoncé qu’il sera l'hôte du prochain sommet de la  Commission des réparations de la Communauté des Caraïbes  (CARICOM), au début de cette année.

La Journée internationale des peuples autochtones, le "9 août", a été décrétée pour la première fois par l'Assemblée générale de l’ONU en décembre 1994, et elle a été célébrée tous les ans depuis. 

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Au sein du PPM et parmi les sympathisants, le délire autoritaire de Ser

Les organisations syndycales CDMT CGTM CSTM FO FSU UGTM UNSA USAM, réagissent aux violences policières qui se sont produites devant le

Après les violences policières exercées sur un jeune manifestant, Kéziah Nuissier,  frappé violement par plusieurs gendarmes,

Maître Raphaël Constant, ne cache pas qu'il est un avocat militant. Il le précise. Dans les salles d'audience ou en dehors, il est connu pour sa liberté de parole.

Pages

1 2 3 4 5 »