Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Caraïbes

C’est un jeune homme souriant  et avant même qu’il ait esquissé deux pas de danse, il vous entraine dans la bonne humeur. Parti en France poursuivre ses études, Gil a trouvé le temps pour sa passion, la danse. Après avoir exercé son talent comme danseur au Cabaret cubain, Mozaïk tropical, implanté à Marseille, retour au pays où il a créé « CUBAILE », un temple de la danse. Danseur et professeur de danses cubaines il enseigne la Salsa mais aussi des danses plus traditionnelles : Son montuno, rumba, Cha Cha Cha. A « Cubaile » créé depuis huit ans, les danses brésiliennes et afro-brésiliennes ont aussi leur place. Mais inutile de tout raconter, les professeurs de danse seront à la disposition du public, à l’occasion d’une journée porte ouverte ce samedi 5 novembre, de 14h30 à 18h30. Inutile d’ajouter que la kizomba est la danse la plus prisée. Il faut dire que les cours sont assurés par deux magnifiques danseurs, Melissa et Michael, dont la patience exemplaire est appréciée des élèves. Assez dit, Gil et ses collaborateurs vous attendent au 10 route de Balata.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Les samedi 21 et dimanche 22 mai, la Collectivité Territoriale de Martinique vous convie à la commémoration de l’abolition de l’esclavage à l’Hôtel de la CTM, aux Domaines de Fonds Saint-Jacques et

LIRE ET ETRE LU…

Ce dont un écrivain a le plus besoin, c’est d’un lecteur. »

Dany Laferrière

Quitter mon petit havre samaritain pour la « ville capitale » un soir de semaine, pluvieux de surcroit, ça n'est pas très fréquent et pour motiver un tel périple il me

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

À l’occasion du 10èmeanniversaire de la mort d’Aimé Césaire et à l’initiative de la Collectivité Territoriale de Martinique, une exposition itinérante gratui

Figure de proue de l’élite intellectuelle afro-américaine, Ta-Nehisi Coates, né en 1975 à Baltimore (Maryland) est aussi un journaliste influent.

Suite à notre article paru hier 4 octobre 2018, la Direction du Centre Hospitalier et Universitaire de Martinique a c

Les Martiniquais connaissaient déjà l’état de délabrement du Centre Hospitalier Universitaire abandonné par l'Etat, mais en découvrant indignés les mots employés dans l

Pages

1 2 3 4 5 »