Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Caraïbes

« Alfred Marie-Jeanne une traversée verticale du siècle » sera présenté au cours d'une soirée littéraire à la bibliothèque Schloelcher, jeudi 19 mars à 18h30, en présence des auteurs, Raphaël Confiant et Louis Boutrin. Grande figure de la vie politique martiniquaise depuis bientôt quatre décennies, Alfred Marie-Jeanne ne s’est jamais vu consacrer aucun livre et le parti qu’il a fondé, le MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais), est, lui aussi, très peu étudié par les politologues, sociologues et autres spécialistes des sciences humaines et sociales.
Ils sont pourtant incontournables pour qui cherche à comprendre les aspirations politiques des Martiniquais, aspirations que l’on peut étudier à travers leurs votes aux différentes élections locales et « nationales ». 

Louis Boutrin, docteur en droit, est avocat. Il a publié un essai « Au-delà des discours ! Une volonté pour le pays Martinique » (Prix Arc-en-Ciel – Paris, 2005) qui témoigne de son expérience politique au sein de cette assemblée.

Raphaël Confiant, diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence, est écrivain et universitaire. Il a publié, en 1992, une étude sur le père de la Négritude intitulée « Aimé Césaire, une traversée paradoxale du siècle ».

Jeudi ils seront à la bibliothèque Victor Schoelcher pour répondre aux questions du public qui, avec ce livre découvrira l'homme qu'est Alfred Marie-Jeanne. Décrypter la figure de Marie-Jeanne n’est pas un exercice facile tant son parti et lui ont fonctionné dans l’oralité, privilégiant le contact direct avec le peuple en lieu et place de manifestes politiques fièrement affichés à travers des livres. Louis Boutrin et Raphaël Confiant se sont donc appuyés sur ses nombreuses interventions à l’Assemblée nationale française pour tenter de déchiffrer son exceptionnel parcours.

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

« Dis-le aux étoiles », dix nouvelles qui explorent nos vies au pays (gwada et nina) dont l'une parle de la difficulté d'être journaliste dans un petit pays. L'auteur l'a appelé « petit pays ».

Margaret Papillon est née sous la dictature Duvaliériste.

LIRE ET ETRE LU…

Ce dont un écrivain a le plus besoin, c’est d’un lecteur. »

Dany Laferrière

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Pour ce deuxième jour du Biguine Jazz festival, le public n’a pas boudé son plaisir et il l’a montré.

Pour sa 16ème édition, le Festival Biguine Jazz a offert au public venu nombreux hier samedi 11 août à l’Hôtel Batelière, un spectacle époustouflant.

Martinique Transport l'a annoncé, les bus du TCSP transporteront des passagers dès ce lundi 13 août 2018.

Les Députés de Martinique Jean-Philippe Nilor, Josette Manin et Serge Letchimy ont signé la motion de censure présentée par les groupes parlementaires Nouvelle Gauche,

Le Parc Naturel Régional n'évoque pas la zénitude, loin de là. Depuis l'arrivée à sa tête du conseiller exécutif Louis Boutrin, le climat reste perturbé.

Pages

1 2 3 4 5 »