Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le président du Conseil Exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique (CTM) a reçu à leur demande, une délégation d’étudiants du Pôle Universitaire de Martinique, mobilisés contre le retour des trois enseignants, Fred Celimène, Kinvi Logossa, et Eric Carpin, mis en examen dans l’affaire du CEREGMIA. Un retour rendu possible suite une décision de levée partielle de leur contrôle judiciaire par la Cour d’appel de Fort-de-France. Cette décision suscite incompréhension, indignation et colère dans le pays, d’autant que les faits de faux et usage de faux en écriture publique, qui font partie des chefs de mises en examen des protagonistes de cette affaire, sont constitutif d'un crime passible de de la Cour d’Assises. Alfred Marie-Jeanne parle d’une « situation aussi inexplicable que déplorable. » A la lecture de la décision de la Cour d’Appel on reste bouche bée en découvrant que la partie civile, donc la présidence de l’Université des Antilles, ne s’oppose pas au retour de ces enseignants « dans un souci académique et pédagogique » ! Une insulte adressée à la jeunesse de Martinique, mais aussi de Guadeloupe. Eustase Janky est-il encore crédible pour présider aux destinées universitaires de notre jeunesse ?

Extrait de la décision de la Courd'Appel de Fort-de-France du 13 mars, concernant Kinvi Logossah, l'un des professeurs mis en examen

 

Eric Carpin, Kinvi Logossah et Fred Célimène les trois professeurs mis en examen

 

Eustase Janky, Président de l'Université des Antilles

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La décision de la Commission de jugement du Conseil de discipline de Toulouse, concernant l'affaire du CEREGMIA a été rendue le 11 juin et l'information concernant Fred

La surprise a été grande de découvrir dans le vide sanitaire de l’Université de Martinique, sous la bibliothèque qui accueille étudiants et enseignants, des centaines d

Les étudiants réclament du respect, et il était temps.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »