Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Qu’on soit d’accord ou pas avec son appel à faire barrage au Front National, Alfred Marie-Jeanne reste en cohérence avec ses positions. Il a combattu le Front National, il était en 1986 parmi ceux qui ont empêché le père du parti raciste, Jean-Marie Le Pen, de venir polluer notre pays avec son discours de haine. Mais les électeurs entendront-ils l'appel du Président du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) qui affirme que la Présidentielle française ne nous concerne pas ? On aurait aimé avoir entendu plus tôt tous nos responsables politiques martiniquais prendre position contre ce parti raciste qui représente un réel danger pour la démocratie. Un danger encore plus grand pour les Noirs, les Arabes et tous les non-Blancs de France, qui seront exposés à la violence raciste que l'élection de Marine Le Pen ne manquera pas d'entraîner. Les Français risquent bien de voter en masse pour Marine Le Pen, ayant tellement souffert sous les précédents gouvernements de la Droite puis de la Gauche. Comme eux, les Martiniquais auront de toutes les manières à choisir un candidat de la casse sociale. 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Après la défaite de Garcin Malsa, ancien maire de Sainte-Anne, battu par une liste sur laquelle figure un homme qui revendique sur Facebook son choix politique Front National, le silence des femmes

Le maire du Lamentin a annoncé,  quelques semaines après les élections, le montant de la dette et du déficit de la ville.

Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé les élections départementales pour mars 2015 et régionales en décembre 2015

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Maitre Raphaël Constant et Philippe Pierre-Charles n’ont pas envie de rire et ils le font savoir au Directeur de l’Agence Régionale de Santé de Martinique.

L'UGTG avait saisi le Tribunal administratif le 25 mars dernier, pour contraindre l'Agence Régionale de Santé (ARS) et le Centre Hospitalier Universitaire de Guadeloupe

Le 19 mars dans un communiqué sur l’épidémie du Covid-19 en Martinique, le mouvement politique Péyi-a appelait le Préfet et l’Agence Régionale de Santé (ARS)  « à renfo

« Des médecins cubains pour lutter contre la pénurie de professionnels en Martinique. » annonçait la presse début juin 2019.  Près d’un an plus tard, les médecins du Ce

Pages

1 2 3 4 5 »