Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Environnement

Le Premier ministre de la Dominique, Roosevelt Skerrit, a exhorté les Dominicais à prendre des mesures de précaution, même si la tempête tropicale « Grace » devrait faiblir ce mardi, alors qu'elle se déplace vers les Petites Antilles. Le Centre national des ouragans basé à Miami (NHC) a déclaré que la tempête devrait devenir une dépression tropicale avec des vents de 40 miles par heure. Elle se trouve actuellement 1.360 miles à l'est des Petites Antilles. 

Roosevelt Skerrit s'est une nouvelle fois adressé à la population au moment où l'île commence à peine de se remettre du coup porté par la tempête tropicale Erika qui a fait plus de 30 morts et un nombre encore indéterminé de personnes portées disparues.

Les dommages causés par Erika sont estimés à plus de 600 millions de dollars US et le pays a lancé un appel à la communauté internationale pour l’aider à reconstruire.

Le Premier ministre, dans son discours à la nation lundi soir a déclaré : « indépendamment de l’affaiblissement annoncé - et je vous demande d’écouter très attentivement, cher peuple - la projection actuelle est une augmentation des pluies et de l'activité orageuse - qui pourrait être importante à certains moments au niveau de la Dominique, vendredi, avec la possibilité d'inondations soudaines. »

Roosevelt Skerrit a averti qu’une onde tropicale devrait produire certaines conditions instables, ce mercredi, avec es quantités de précipitations de 15 à 20 millimètres sur la Dominique.

« Dans des circonstances normales, un pouce de pluie mercredi, serait une aubaine pour les agriculteurs. Mais dans la situation actuelle, cela peut causer des soucis aux habitants de plusieurs communes à travers la Dominique. La terre est saturée et ne pourra pas facilement absorber un pouce de pluie », a déclaré le Premier ministre.

Il conseille aux citoyens, de rester à l’écoute des prévisionnistes qui mettent en garde contre « un grave danger »  de pluies torrentielles supplémentaires sur la Dominique ces temps-ci.

« Je tiens à saisir cette occasion pour lancer un mot d'avertissement aux résidents de ce pays. Ce n’est pas le moment de faire le casse-cou. Nous avons reçu un avertissement  de la probabilité d'averses torrentielles et d’inondations soudaines et nous devons tous faire très attention ».

« Si vous vivez dans des zones qui sont sensibles aux inondations, je vous exhorte à partir dès maintenant, à envisager un refuge chez un parent, un ami, ou ailleurs, au cours des prochains jours. Il vaut mieux être prudent que désolé. »

« Les glissements de terrain ont fortement impacté le réseau routier et les régions touchées ne sont nullement sécurisées. Ils présentent donc actuellement un danger très réel » a déclaré le Premier ministre dans son émission de radio et de télévision.

Je lance donc à nouveau un appel à ceux qui ont été victimes de glissements de terrain pendant le passage de la tempête tropicale Erika. Vous devez  être particulièrement vigilants et conscients du fait que les conditions autour de vous pourraient se détériorer si prévisions météo devaient se concrétiser », a conclut le Premier ministre.

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le gouvernement de la Dominique a déclaré être en pourparlers avec un groupe d'entreprises françaises sur la deuxième phase du proje

Le journal anglais « The Gardian » annonce que les touristes annulent leurs vacances prévues dans les Caraïbes en raison des algues sargas

Les architectes de Martinique se sont réunis à la demande de leur Conseil de l’Ordre et ils expriment leur entière solidarité avec l

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »