Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

La centrale bagasse-biomasse ALBIOAMA n’est plus seulement une menace pour l’environnement, elle est en train de devenir une fumée polluante qui envahit le monde politique martiniquais. Albioma risque bien de provoquer une secousse à la plénière de la CTM des 14 et 15 novembre, si comme l'a demandé Alfred Marie Jeanne, les élus du MIM et associés votent pour le couplage de la sucrerie SAEM-PSRM du Galion avec la Centrale Albioma 2. On sait que la Droite, le PPM et ses alliés ont déjà choisi le camp d’Albioma. L’association écologiste ASSAUPAMAR s’inquiète et interroge : « Avec la SAEM sous perfusion financière, la CTM va-t-elle risquer de prendre encore Albioma 2 qui pourra faire le chantage de l’arrêt si elle n’obtient pas de subventions ? Actuellement, la sucrerie est autonome du point de vue énergétique, quel intérêt y a-t-il à la rendre tributaire d’une structure qui n’offre aucune garantie de pérennité ? »

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Articles liés

Contre l’installation d’une usine polluante en Martinique, une soixantaine de personnes, militants de l’Assaupamar et autres citoyens ont tenté, ce mercredi 24 août sur

Le Collectif Martiniquais pour la Protection de l'Air n’est pas optimiste quant à la transition énergétique en Martinique.

Dans la même rubrique...

Hier mardi 23 août, des militants de l'Association écologiste ASSAUPAMAR se sont mobilisés dans le Port de Fort-de-France pour empêcher la sortie du convoi exceptionnel

Ce mercredi 15 novembre, deuxième jour de la séance plénière de la Collectivité Territoriale de Martinique commencée hier, sera abordé à l'ordre du jour, au point 64, l

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

Il n'avait échappé à personne aux Antilles ou dans les aut

Dans un récit autobiographique, Camille Kouchner brise un silence de 30 ans sur des viols commis sur son frère jumeau par leur beau père, Olivier Duhamel.

Le courage des femmes et hommes politique de Martinique n'est pas leur point fort. A de rares exceptions, les difficultés des citoyens ne les intéressent que le temps des campagnes électorales.

Pages

« < 1 2 3 4 5 »