Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Caraïbes

Il y a des annonces comme ça, qui vous éclaire une journée. Apprendre que la sociologue Juliette Sméralda a immortalisé dans un livre, Albè Ti Sirè, plongera dans la joie des milliers de Martiniquais. L’animateur du matin de la radio de service public, RFO (devenue Martinique 1ère), a su gagner le cœur des auditeurs, tellement sa voix transperçait cloisons et murs pour apporter la bonne humeur et la gentillesse qui le caractérisaient. Dans l’émission « Jou ouvè », sa voix réveillait dans les campagnes et dans les villes du pays. Elle s’est éteinte le 24 Janvier 2007. A la Bibliothèque Schoelcher, ce vendredi 21 octobre, à 18h, le livre en hommage à l’animateur de « Jou ouvè » sera présenté au public. Parions qu’entre les ouvrages déjà installés sur les étagères de ce magnifique bâtiment du savoir, on entendra encore monter l’irremplacable voix d’Albè Ti Sirè.

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Quitter mon petit havre samaritain pour la « ville capitale » un soir de semaine, pluvieux de surcroit, ça n'est pas très fréquent et pour motiver un tel périple il me

Le groupe Kwaxicolor qui devait participer au Gran Chawa, organisé par l'Asociation "Mi Nou la" et pas la mairie de Fort-de-France, ne veut pas laisser travestir la réa

LIRE ET ETRE LU…

Ce dont un écrivain a le plus besoin, c’est d’un lecteur. »

Dany Laferrière

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Élections ou pas les brigades financières continuent à fouiller dans les magouilles politiques qui pourrissent le pays…

La Martinique va bientôt accueillir pour la première fois de son histoire une femme, au poste de Procureur de la République.

C’était Samedi 25 avril à Fort-de-France, le rassemblement condu

En grève depuis une semaine, les lycéens en classe de 2BTS MHR Management en Hôtellerie-Restauration du Lycée Nord Caraïbe de Bellefontaine ne savent plus à quel saint se vouer, face au lourd silen

Le Galion retire de la vente, de facon immédiate, du sucre venu d'ailleurs pour cause de présence de corps étrangers métalliques. Le Martiniquais découvre à cette occasion que son sucre n’est pas s

Pages

1 2 3 4 5 »