Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Philippe Joseph est professeur des Université d’Ecologie, de Biogéographie et de Botanique. Il écrit de nombreux articles publiés dans des revues internationales en langue anglaise. L’homme est discret, certains diront timide. Mais qu’on ne s’y trompe pas, il regarde son pays et ne veut pas se contenter de ses titres et fonctions. Sa lettre à Serge Letchimy que nous avons récemment publiée, a fait l’effet d’une bombe au sein du PPM dont il est proche sans en être un militant. Il se dit Césairiste. Nous lui avons demandé pourquoi il a décidé de prendre position, de s’intéresser publiquement à la politique, dans le sens noble du terme. Sa réponse :  « Les raisons de mon engagement : Les conditions de grande dégradation du tissu socioéconomique, la souffrance de la jeunesse dont les expressions de désespérance n’ont pas trouvé en retour de réponse mais une absence de dialogue pouvant mener à la concorde, et une posture policière de certains responsables politiques. A cela s’ajoute l’inexistence d’une opinion publique propice aux grandes manipulations enchevêtrées des sphères privées et publiques de pourvoir. Le temps était donc venu de mettre en place un collège de compétences dont le but est d’éclairer la population sur les dynamiques territoriales culturelles, économiques et sociales face un étouffement endogène d’origine complexe et à une mondialisation agressive. » L’Universitaire, le citoyen lancera très bientôt le collège de compétence.

Collège de compétences

Un Développement Intégré et Durable est Possible avec l’Homme et la Femme au Centre de l’Action Territoriale

 

   Dans ce contexte complexe de dysfonctionnements des sociétés, il semble nécessaire que les actions des différentes composantes de la population en relation avec les missions conférées aux élus soient des axes majeurs de la gestion territoriale. Au regard du développement sociétal, les individus comme les communautés qu’ils constituent sont à la fois structurants et structurés. C’est par la mise en place des équilibres entre le social, le culturel et l’économique ainsi que la considération de l’homme martiniquais et de la Femme martiniquaise comme confluence civilisationnelle débarrassée des luttes et des obstructions partisanes que viendra la paix sociale.

Dans un monde où la densité d’échanges aussi multiples que variés est grandissante, seule la Concorde Civile soumise à l’épreuve de la contradiction permettra à la Martinique de construire une identité qui ne soit pas repliée mais ouverte au Monde autrement dit portant richesse au Monde : une sorte de dialectique démocratie/développement. Les pathologies sociétales martiniquaises (les problèmes de la Société) découlent d’une équation complexe dont les éléments constitutifs socioéconomiques, administratifs et cultuels en bonne partie sont de types ségrégationnistes.

En dépit de nombreux rebonds de lumière, l’évolution politique basée pour l’essentiel sur la satisfaction des besoins « primitifs » de pouvoir et d’enrichissement personnels n’a abouti qu’à une dévitalisation de l’agir au détriment de l’émancipation individuelle et collective au regard d’un Monde globalisé. Cette dégradation affectant tous les domaines de la société Martiniquaise résulte d’une déstructuration de la force d’innovation des Hommes et des Femmes de ce pays en rapport avec des constructions mentales émergeant de cette société maladroitement dite créole. L’absence notoire d’une opinion publique du progrès nous condamne à réagir.

En conséquence, je vous propose de mettre en place un Collège de Compétences s’adressant à toutes les catégories socioprofessionnelles et dont le but est d’analyser les problèmes qui gangrènent notre Martinique pour en proposer de nouvelles directions dans la perspective d’un développement territorial plural et harmonieux faisant émerger le génie des Hommes et des Femmes. 

Philippe JOSEPH 

Vice-Président de l’Université des Antilles

Directeur de l’Ecole Doctorale 588 de l’Université des Antilles

Directeur du groupe Antilles BIORECA (Biodiversité, Risques Ecologiques en domaines insulaires Caraïbes) du laboratoire UMR ESPACE DEV. 

Responsable du Master Gestion de l’environnement

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

L'UGTG n'a pas avalé la tisane étourdissante du Préfet de la Guadeloupe, qui a décidé de maintenir le couvre-feu alors que commence le déconfinement ce lundi 11 mai.

Les organisations syndycales CDMT CGTM CSTM FO FSU UGTM UNSA USAM, réagissent aux violences policières qui se sont produites devant le

« C’est où Gaza Plage ? » Le jeune homme, du haut du Pont au Change interpelle un groupe de personnes qui marchent sur les berges.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires) a choisi un titre provocateur pour dire le racisme institutionnalisé en France, déjà prouvé par les contrôles au

Philippe Joseph est professeur des Université d’Ecologie, de Biogéographie et de Botanique.

La côte martiniquaise allant des villes de Trinité à Saint-Anne, est incontestablement la plus belle.

Pages

1 2 3 4 5 »