Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

La commémoration de la libération des esclaves le 22 mai 1848 en Martinique, a été salie à Sainte-Philomène, lieu historique de la révolte dans la ville de Saint-Pierre. Bertrand Cambusy, Secrétaire Général de la CSTM, (organisation syndicale, qui avec Marc Pulvar, s’est impliquée et a manifesté pendant des années les 22 Mai, pour que ce jour glorieux de notre histoire soit reconnu par l’Etat français), n’a pas accepté que la parole ne soit pas donnée à son groupe. Le prétexte avancé pour exclure celui qui avait déjà été décrété persona non grata par Alfred Marie-Jeanne, à RLDM ( la radio du Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est un peu léger et ne trompe personne: il n’a pas répondu à un mail l’invitant à l’organisation de la manifestation du 22 mai, à laquelle ce syndicat a toujours participé. Ce désaccord a donné lieu à des invectives et à des coups échangés entre partisans des deux camps. Une tache sur la mémoire de nos ancêtres.

Bertrand Cambusy a tenté en vain de s’exprimer mais les autres organisations (Le MIM, le Palima, le CNCP, Martinique Ecologie, dont les responsables sont unis dans l’alliance qui dirige la CTM ) se sentant plus légitimes, ne voulaient pas l’entendre. Quand Daniel Marie-Sainte, (1ervice-président de la Collectivité Territoriale et membre du MIM) lui refuse la parole et annonce Alfred Marie-Jeanne au micro, il est bien question du « président de la CTM. » Pourquoi avoir refusé la parole au représentant de la CSTM qui a été à la pointe de la lutte pour la reconnaissance du 22 mai ? Fallait-il l'exclure ce jour-là ?

Etre au pouvoir à la CTM ne fait pas de ses élus les maîtres du monde. Plusieurs vidéos de ce jour de la honte, dont celle que nous publions, circulent sur les réseaux sociaux et démontrent que 170 ans après l'abolition de l'esclavage, les comportements de la plantation nous habitent encore. 


Les images de la vidéo publiée par « France-Antilles » (22 Mai 2018), montrant un homme dont les cheveux blancs ne lui ont pas apporté la sagesse faire le coup de poing, traduisent la haine imbécile qui s’est exprimée ce 22 mai 2018, sur ce lieu où nos ancêtres se sont levés pour leur liberté.

 

22 Mai 2018 à Sainte Philomène… Notre histoire inachevée

Silencieuse, Sainte Philomène tu es restée dans ton rôle

Les Saintes et Saints imposés sont là pour les maitres

Les tambours de la révolte n’ont pas sonné pour que tu t’affoles

Les nôtres ont échangé des mots coutelas, des coups de traitres

Il se raconte que seule la montagne Pelée a grondé

Pas inquiets les maîtres ont dit : c’est si loin l’autre Mai

Sous un vieil arbre s’est entendu un cri d’ancêtre secoué

Et des descendants revendiquaient : « c’est moi qui parlerai !»

Sainte Philomène à la place de nos divinités

Après 170 ans que les esclaves aient brisé leurs carcans

Ce 22 mai 2018 tu es encore là, preuve de l’inachevé

Notre lutte est bloquée par un nœud nommé cancan 

Oh grand-mère arrivée enchaînée réveille notre mémoire

Ramène le courage et la fierté qui vous ont éclairés

Reviens sur cette terre écrire notre histoire

Reprend au coin de tes racines tes enfants égarés

Trace dans leur conscience les périmètres

De cercles immenses de fraternité possible

Ceux qui ont permis l’unité de nos ancêtres

Pour la lutte finale contre le crime horrible.

Flambeaux de la liberté éclairez nos cœurs

Nous avons à écrire le chapitre essentiel

L’amour de nous-mêmes frères et sœurs

Seul passeport pour embrasser l’universel.

Lisa David

 

 

BWÈT ZOUTI :

Ce que nous apprend Wikipédia sur Sainte Philomène :

Sainte Philomène est le nom d'une sainte, vierge et martyre de l'Eglise Catholique qui a fait l'objet d'un culte de 1805 à 1961, culte qui provient des restes trouvés en 1802 dans la catacombe de Priscille, à Rome. Une inscription « Filumena » (transcrite en Philomène) fut prise pour le nom de la personne enterrée là.

Les restes sont apportés à Mugnano del Cardinale en Campanie en 1805 et font l'objet d'une vénération importante. Plusieurs miracles leur sont attribués, comme la guérison de Pauline Jaricot en 1835, qui reçut une large publicité. Saint Jean-Marie Vianney attribue à son intercession des guérisons miraculeuses, que d'autres attribuent à son intervention à lui.

En 1833, une religieuse napolitaine assure qu'elle a eu une vision lui révélant que sainte Philomène était une princesse grecque martyrisée à l'âge de 13 ans, sous Dioclétien.

De 1837 à 1861, une fête liturgique est célébrée en son honneur en certains endroits, mais elle n'est pas incluse dans le calendrier catholique universel. Dans l’édition typique 1920 du Missel romain on en introduit une mention (sous la date de 11 août) dans la section Missae pro aliquibus locis (messes en certains endroits), avec l'indication qu'on célèbre la messe commune des vierges martyres, sans textes propres à la sainte.

Le 14 février 1961, le Saint-Siège ordonne que le nom de sainte Philomène soit retiré de tous les calendriers liturgiquesPar conséquent, le Missel romain de 1962 (toujours en usage selon le motu proprio Summorum Pontificum dans la forme extraordinaire de la messe de rite romain, ne la mentionne pasAutrefois elle était fêtée le 10 août, 11 août ou 14 novembre selon les régions.

Néanmoins, ses reliques à Mugnano del Cardinale font encore l'objet de pèlerinages de nombreux pays : il existe une archiconfrérie en son honneur, et elle fait l'objet de dévotion en différents endroits dans le monde. 

Dans le diocèse de Nantes, le nom de la sainte est attachée à plusieurs établissements privés catholiques (sous contrat) le collège Sainte-Philomène de Couëron et l'école Sainte-Philomène de Saint-Omer-de-Blain. »

Pour rappel, Nantes est une ville dont la traite des esclaves a largement contribué à sa prospérité

 

 

 

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

En tournée africaine à Accra (Ghana), le Premier ministre de la France a, comme tous ses congénères, donné sa petite leçon de savoir vivre avec la puissance coloniale :

Nous l’écrivions dans notre article sur les subventions agricoles publié le 26 mars 2014 « La banane subventionnée et le cancer antillais », chaque année des millions d

La circulation sera modifiée à Fort-de-France à l'occasion de la venue du Président de la République, Emmanuel Macron, le jeudi 27 septembre.

Pages

« 2 3 4 5 6 »

Articles récents

Un nouveau Directeur Général arrive bientôt au Centre Hospitalier Universitaire de Martinique. Benjamin Garel est attendu début août. L’information est donnée par le si

Le lancement commercial du TCSP  sans cesse annoncé est annoncé par la Collectivité Territoriale de Martinique.  En attendant de pouvoir s’y embarquer, citons Sénèque : « C’est quand on n’a plus d’

Christian Ursulet, ancien Directeur Général de l'Agence Régionale de Santé en Martinique, est actuellement à la retraite.

Un collectif de plusieurs associations s'est mobilisé le samedi 9 juin pour attirer l'attention des autorités sur le désastre sanitaire qui touche la Martinique avec l’

Tous les hommes sont-ils égaux ?  Widad Amra introduit par cette question son cri pour la Palestine.

Pages

« < 2 3 4 5 6 »