Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Caraïbes

La Havane accueillera du 18 au 21 juin, la 15e édition du colloque international consacré à Ernest Hemingway, lauréat du prix Nobel de littérature en 1954. Les chercheurs et experts sur la vie et l'œuvre du grand romancier américain, se rencontreront dans le centre historique de la Vieille Havane, où beaucoup des bâtiments témoignent de sa présence. L’auteur du roman « Le vieil homme et la mer » y a passé une grande partie de sa vie.

Cette édition du Colloque, qui a lieu tous les deux ans, marque le 80e anniversaire de la première publication de son livre « Les Vertes Collines d'Afrique » (Green Hills of Africa), un récit autobiographique publié par Ernest Hemingway en 1935 », et le 90e anniversaire de la publication de « De nos jours » (In Our Time), l'un de ses tout premiers écrits. Un hommage sera rendu à René Villarreal, qui a été pendant 14 ans, le confident d’Ernest Hemingway.

Le programme comprend la 3ème réunion des organes chargés de l'étude et de la sauvegarde de l'héritage d’Hemingway dans le monde, en plus des débats théoriques habituels sur la vie et l'œuvre de l'écrivain brillant, qui a vécu à la villa Finca Vigia à La Havane, aujourd'hui transformée en musée.

Seront présents des experts sur la vie et l'œuvre de l'auteur venant de différentes universités et autres institutions des Etats-Unis, d'Argentine, entre autres pays, ainsi que des chercheurs cubains. Ils aborderont aussi les questions liées à la préservation de son héritage et des projets visant à élargir l'accès à l'information, à l'analyse de certaines de ses œuvres, entre autres.

Le programme annonce également la présentation de livres comme « The Last Lion » par le professeur Richard Koon, ou « Hemingway: l'inconnu » par Enrique Cirules. Seront organisées des visites de sites cubains que l'écrivain américain fréquentait, comme La Bodeguita del Medio, l'El Floridita un bar-restaurant et Sloppy Joe, tous situés dans la Vieille Havane, et à Cojimar, une zone côtière de la Havane et son Restaurant Las Terrazas, l'un des endroits où l'auteur de nombreux romans tels que « Pour qui sonne le glas» (1940), passait de longues heures avec les pêcheurs, avec lesquels il a établi une étroite amitié.

Les participants iront le dernier jour, dimanche 21 Juin, visiter Finca Vigia, la villa du grand romancier américain. Au cours des 22 années de sa vie cubaine, il y a trouvé la paix et l'inspiration pour créer des chefs d’œuvres, tel « Le vieil homme et la mer ».

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Margaret Papillon est née sous la dictature Duvaliériste.

Gabriel Garcia Marquez vient de décéder à Mexico à l’âge de 87 ans.

« Dis-le aux étoiles », dix nouvelles qui explorent nos vies au pays (gwada et nina) dont l'une parle de la difficulté d'être journaliste dans un petit pays. L'auteur l'a appelé « petit pays ».

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Cuba est endeuillé après l'accident d'avion qui s'est produit ce 18 avril 2018, aux environs de midi. Une centaines de victimes est à déplorer.

Un héritage peut virer au cauchemar. La maison obtenue peut cacher des fissures où une invasion de thermites.

Si les cyclones qui frappent la Caraïbe en évitant la Martinique, arrangent des fois le tourisme au pays, celui provoqué par Karine Mousseau, présidente du Comité

Des élus du MIM, mais pas qu’eux, se sont abstenus lors du vote du budget du Comité Martiniquais du Tourisme et pour sa présidente Karine Mousseau, soutenue par Yan Mon

Jean-Philipe Nilor a rappelé qu’il a été élu dans la circonscription du Sud, mais il est le Député de la Martinique.

Pages

1 2 3 4 5 »